Que sont le zodiaque et les signes du zodiaque ?

À priori, il convient de comprendre que les 12 signes du zodiaque symbolisent la division du zodiaque, ou plus précisément l’itinéraire solaire sur la sphère céleste vu à partir de la planète terre. Et comme l’astrologie se focalise sur la relation entre l’être humain et les mouvements planétaires, ces 12 signes zodiacaux permettent d’attribuer à chaque personne certaines personnalités selon son thème natal.

Le zodiaque : de quoi parle-t-on exactement ?

Issu du mot grec zodiakos qui veut dire cercle de petits animaux, le zodiaque n’est nulle autre que la bande circulaire de 360° de long et de 18° de large de la sphère céleste. Cette zone est en parallèle à l’écliptique dans laquelle se trouve le mouvement du soleil. Selon l’histoire, il parait que ce sont les Babyloniens qui étaient les premiers à remarquer que la lune, le soleil ainsi que les 5 planètes perceptibles à l’œil nu se situaient toujours devant les mêmes étoiles. Du coup, ils avaient eu l’idée de procéder au regroupement de certaines étoiles et c’est de cette manière que les premières constellations ont apparus (Ve siècle av. J.-C.). Pour aller plus loin, ledit écliptique en totalité 13 constellations. Mais en astrologie, la dernière constellation n’est pas prise en compte, notamment le Serpentaire ou l’Ophiuchus. Donc, astrologiquement parlant, le zodiaque se divise en 12 parties dont chaque partie est représentée par un signe zodiacal en particulier, soit 12 signes zodiacaux en totalité. C’est en effet la position du soleil au moment de la naissance d’une personne qui permet de définir son signe astrologie. Par exemple, lorsqu’un individu est né lorsque le soleil se situe devant la constellation du Lion, il est dans ce cas natif du Lion, et ainsi de suite.

Cependant, ce rapport signes zodiacaux et constellations n’est plus du tout d’actualité aujourd’hui étant donné qu’il n’a cessé d’évoluer dans le temps. Ce qui montre qu’une personne Gémeaux ne nait pas forcément quand le soleil se situe devant la constellation du Gémeaux.

Focus sur les signes du zodiaque

D’abord, en ce qui concerne la définition signes zodiaque, ce sont bien évidemment des signes qui symbolisent les 12 constellations du zodiaque. Les signes zodiacaux sont comme une sorte de repère spatio-temporel, c’est-à-dire un repère permettant d’aider à se situer dans le temps et dans l’espace. Tout au long de sa vie, une personne est en effet sous l’influence de son signe astrologique. Cela va donc l’aider à mieux appréhender qui il est vraiment sachant que son signe influence son comportement, ses sentiments… et peut en dire long sur sa personnalité, son trait de caractère, ses points forts et faiblesses, et beaucoup d’autres encore. Tout cela peut donc l’aider à mieux avancer dans la vie et à prendre certaines décisions pour anticiper les obstacles qui risqueront de perturber sa vie. En astrologie traditionnelle, le signe du Bélier (le premier signe dans l’astrologie classique) correspond au point du zodiaque où passe le Soleil à l’équinoxe de printemps (égalité des jours et des nuits). Puis, après le Bélier, il y a le Taureau, le Gémeaux, le Cancer, le Lion, la Vierge, la Balance, le Scorpion, le Sagittaire, la Capricorne, le Verseau et enfin le Poisson.

Valeur symbolique

En astrologie occidentale, les 12 signes du zodiaque sont regroupés en 4 catégories selon le signe qui gouverne chaque signe :

Feu : Bélier, Lion et Sagittaire.

Terre : Taureau, Vierge et Capricorne.

Air : Gémeaux, Balance, Verseau.

Eau : Cancer, Poisson, Scorpion.

Bien sûr, chaque signe qui gouverne un signe astrologique en particulier détermine la façon dont le natif se comporte dans la vie. D’autre part, ces signes sont aussi répartis en des signes cardinaux, fixes et mutables.

Pourquoi aime-t-on tant lire son horoscope ?
Que sont les ascendants et les descendants en matière d’astrologie ?